Le jeu dans le jeu
Par Mark Loughman

Mark Loughman

Mark Loughman joue à V: tES depuis le premier jour, occupe une place de choix dans le VEKN Hall of Fame avec 25 victoires en tournoi, et est devenu coordinateur national des États-Unis en 2019. Il organise 4 tournois par an et teste les nouvelles extensions. Ses decks préférés sont les toolbox Tremere u et Nosferatu s.

À un certain niveau, V: tES est un jeu élaboré de Pierre-Papier-Ciseaux. Ai-je assez de discrétion pour envoyer ma charge utile ? Est-ce qu'une Fin de Combat suffit à garder mes serviteurs en vie ? La riche complexité du jeu est ce qui retient mon intérêt, mais cela peut aussi être assez frustrant. Je suggère souvent aux nouveaux joueurs qu'une fois qu'ils ont saisi la mécanique du jeu, ils devraient regarder la TWDA et trouver un deck qui a marché pour essayer de construire et de jouer une version de celui-ci. Peut-être commencer avec la liste exacte, puis le modifier au fur et à mesure qu'ils commencent à trouver leur propre style de jeu. Bien que cela puisse être un exercice utile, le nouveau joueur revient parfois frustré. «Comment a-t-il gagné avec ce deck ? Ça craint ! » Manifestement ça ne craint pas, c'est dans la TWDA. Ce que cela démontre, c'est l'effet du meta-game.

Dans certaines régions, 2 de discrétion est roi, dans d'autres, vous ne pouvez pas chasser sans un Forgotten Labyrinth. Si vous pouvez saisir le meta-game, vous pouvez faire de meilleurs choix et devenir plus compétitif.

Qu'est-ce que le meta-game ?

La plupart des joueurs ont un groupe de jeu régulier. Les membres de ce groupe auront des decks qu'ils joueront plus souvent que les autres. Au fil du temps, la pression darwinienne pour rivaliser avec ses pairs entraînera des modifications de ces decks ou peut-être des conceps de decks entièrement nouveaux. C'est la première étape du meta-game.

Cela commence par une vision de la façon d'imposer votre volonté à votre adversaire. « Je vais mordre pour 3 », décidez-vous. Votre proie tente de bloquer. Jouez-vous de la discrétion ? Commencez-vous à jouer des cartes de combat ? Le meta-game avec lequel vous jouez façonnera souvent cela. Si votre premier instinct est la discrétion, alors vos adversaires commenceront bientôt à jouer plus de cartes de réaction, pour intercepter ou rebondir. S'ils ont l'intention de bloquer, ils peuvent commencer à ajouter plus de cartes de combat pour punir vos transgressions. Comme Newton nous l'enseigne, pour chaque action, il y a une réaction. Votre meta-game évolue.

En termes généraux, il semble que les decks furtifs conduisent à une réponse de plus d'interception. Au fur et à mesure que le meta-game devient plus bloquant, les joueurs répondront avec The Kiss of Ra et plus de combats, ou d'énormes serviteurs qui votent et jouent plusieurs modificateurs à chaque action. Les cartes de déni de bloc comme Daring the Dawn ou Elder Impersonation ont leur place ici. Cela conduit à un espace d'action beaucoup plus restreint, ce qui permet souvent aux decks weenie de générer un essaim de serviteurs. Y a-t-il quelque chose qui sape plus la volonté qu'un deck !Toreador g breed/boon avec 10 serviteurs et 30 d'influence ? Le combat acharné est également une réponse logique aux gros voteurs. Il ne s'agit en aucun cas d'un développement linéaire, car les decks hybrides combineront les aspects de plusieurs des éléments précités. Les toolbox sont le produit de cette évolution. Celles-ci bénéficient le plus d'une bonne lecture du meta-game, vous permettant de passer de l'attaque à la défense lorsque vous jouez vos cartes. Quand ça marche, c'est glorieux ! Quand ce n'est pas le cas, cela peut être embarrassant.

La roue tourne. Mon groupe de jeu local est lentement passé par ces permutations de Jyhad à White Wolf qui a pris le contrôle du jeu et établi un principe de tournoi. Les effets ont été profonds.

L'exemple du Légionnaire

Jetons un œil à un ajout récent à la TWDA, l'Emerald Legionnaire. L'ajout de cette seule carte a permis à un clan auparavant faible de concourir au plus haut niveau. Pendant le playtest, j'ai eu des succès avec un concept d'usure FA qui augmentait lentement la pression de morsure au fur et à mesure que les Legionnaires s'accumulaient. Une fois disponibles au grand public, d'autres joueurs ont cherché à inonder le plateau d'une horde d'entre eux pour déborder leur proie. Si nous envisageons de faire face à quelque chose comme ça dans un prochain tournoi, comment pouvons-nous nous y préparer?

Il n'est pas nécessaire de créer un nouveau deck juste pour gérer la possibilité de faire face à cet archétype, mais on peut ajouter l'un de ces éléments à un deck existant pour lui permettre de le contrer. Personnellement, j'ai changé la liste de tous mes decks politiques pour inclure 2 Ancilla Empowerment et 2 Anarchist Uprising, remplaçant généralement Kine Resources Contested.

Avec un champ de bataille plus large, les groupes de jeu locaux et régionaux ont commencé à se concurrencer. Les nouvelles parutions signifiaient de nouvelles cartes et de nouvelles combinaisons qui bouleversaient les choses. Internet a permis à ces nouvelles idées de voyager rapidement. Le rythme du changement s'est considérablement accéléré. Comment un Mathusalem peut-il garder une longueur d'avance ? Cela dépend de l'endroit où vous prévoyez de concourir.

Tournois

Lors de la préparation d'un tournoi, il est important d'avoir une idée de contre qui vous allez jouer. S'il s'agit de votre groupe de jeu local, vous devriez avoir une assez bonne idée des joueurs et de leurs decks préférés. Bien que je recommande toujours de jouer un deck avec lequel vous êtes à l'aise, ce que vous attendez des autres joueurs devrait vous donner un aperçu de l'intérêt de jouer le Deck A ou le Deck B. Si votre lecture du meta-game ne vous amène pas à changer de deck, alors elle pourrait vous convaincre d'échanger quelques cartes pour vous aider à faire face aux problèmes anticipés. L'ajout d'un Secure Haven à Arika peut contrecarrer un Tupdog.

Choisir son deck

Lorsqu'on en vient à la sélection de deck, le remarquable Jay Kristoff m'a dit un jour de choisir un deck qui je pourrai manipuler sans m'en lasser pendant 4 à 8 heures. Nous jouons pour le plaisir. Si vous jouez un deck simplement parce que c'est le « meilleur »  deck, il ne sera pas aussi satisfaisant quand il gagne et démoralisant quand il perd. Au lieu de ça, jouez quelque chose que vous apprécierez, mais soyez ouvert à quelques modifications pour vous adapter à l'environnement. « Ai-je assez de furtivité? » « Est-ce qu'ils auront des Grapple contre mes Fin de Combat ? » Si vous n'êtes pas sûr, améliorez peut-être votre capacité à cycler, que ce soit avec Dreams of the Sphinx, Aura Reading ou Lupine Assault.

Si vous voyagez ou si vous vous attendez à une présence significative de joueurs de l'extérieur, il peut être judicieux de voir si des joueurs notables impliqués ont publié des decks. Même s'ils ne les jouent pas, cela peut vous donner une idée de leur style de jeu. S'ils sont connus pour leurs decks politiques, l'ajout de quelques Delaying Tactics supplémentaires pourrait être très utile. De plus, à mesure que vous prenez part à plus d'événements, vous rencontrerez plus de joueurs. Rester en contact peut vous donner un aperçu de ce qu'ils prévoient.

Style de jeu

Le style de jeu influence souvent le meta-game. Nous jouons pour le plaisir, et même si gagner fait du bien, nous voulons aussi profiter du processus. Dans un environnement de tournoi, vous jouerez le même deck pendant plusieurs heures et, en tant que tel, si vous ne trouvez pas certains de ses aspects esthétiques, vous serez moins susceptible de le jouer, ou même de continuer le jeu compétitif. La plupart des joueurs occasionnels, d'après mon expérience, sont motivés par un élément du jeu autre que les dernières tendances de la TWDA, que cela soit dû à un artiste en particulier ou en rapport avec un élément du JDR. Mon premier deck en 1994 était un deck Gangrel/Garou qui utilisait les vampires pour poser des Garou et rien d'autre. Les joueurs de Newark en Ohio ont la réputation de jouer des decks de combat, c'est peut-être de là que ça vient.

Pour moi, le meta-game devient plus important chaque printemps. J'essaie de finir la construction de nouveaux decks en mars et de commencer à les affiner en vue du NAC. Je scanne la TWDA pour de nouveaux ajouts, en particulier à la recherche de nouvelles entrées de Hugh Angseesing et Martin Weinmayer. Ignorez-les à vos risques et périls ! J'essaie aussi de sonder Darby Keeney, un bon ami et Génie du Mal, pour voir ce qu'il a sur son radar. Mon plan chaque mois de juin est d'avoir 12 decks prêts à participer à la Semaine des Cauchemars (WoN) et au championnat nord-américain (NAC).

Le meta-game évolue en temps réel pendant la WoN. Dois-je conserver mon meilleur deck pour le NAC? Vaut-il la peine de risquer de montrer mes decks pour avoir une idée de ce qu'ils valent en les jouant tôt dans la WoN? J'essaie de voir autant de decks du plus grand nombre de joueurs que possible au fil de la semaine, dans l'espoir d'avoir une idée du terrain. Stealth vs Intercept. Combat contre évitement. Si je parviens au jour 2, est-ce que je change de deck?

La bonne réponse est souvent fugace.