Tupdogs

Principe

C'est un deck rush qui utilise des Tupdog et leur combinaison de disciplines PU pour se débarrasser des vampires adverses. La crypte est remplie de Tupdog à un nombre inhabituel de 24 cartes. La taille de la crypte à elle seule suffit souvent aux adversaires pour reconnaître l'archétype.

Le module de combat utilise Brick by Brick pour définir la portée, Immortal Grapple pour éviter les esquives et S:CE ("Strike: Combat Ends") et Raking Talons pour les dégâts aggravés. Torn Signpost ou Amaranth sont utilisés pour détruire les vampires encombrants.

Comme les Tupdog ont besoin d'un maître pour agir, Antonio d'Erlette convient parfaitement. Il vient accompagné de ses amis Nephandus, qui sont là pour mordre la proie, aidés par quelques Computer Hacking.

Les Nephandus défendent aussi un peu avec The Unmasking. De plus, Deflection est utilisé pour les rebonds par Antonio d'Erlette.

C'est un deck rapide et brutal, qui doit gérer son prédateur le plus tôt possible, car la plupart des adversaires le laisseront volontiers éliminer le deck s'il y parvient.

Trucs & Astuces

Un peu d'interception supplémentaire est fournie par les permanents : Channel 10, KRCG News Radio et Aranthebes, The Immortal.

Seuls 4 exemplaires d'Antonio d'Erlette sont dans la crypte pour ne pas la bloquer.

Yawp Court est prévu contre les decks politiques : comme les Tupdog sont Sabbat, ils peuvent l'utiliser.

Variantes

Computer Hacking n'est pas souvent utilisés et Target Vitals est souvent inclus car il peut être utilisé par les Nephandus. Avant 2010 (date de sortie de Heirs to the Blood et Brick by Brick), Crawling Chamber était utilisé pour manœuvrer, mais il était moins efficace.

Graverobbing est souvent inclus au lieu d'Amaranth, pour voler les vampires et éliminer la proie plus rapidement. Cela force cependant Antonio d'Erlette à tenter une action risquée : s'il est abattu, les Tupdog ne peuvent plus agir.

Comme pour l'archétype Nephandii, ce deck fonctionne bien avec The Parthenon et quelques Ashur Tablets. Le deck de Martin Weinmayer de 2019 est un bon exemple.

La variante Cats & Dogs remplace les Nephandus par quelques Rock Cat pour des rushs supplémentaires, comme dans le deck de Danilo Torrisi de 2013. Un peu de régénération est nécessaire pour les payer, l'idée de Danilo était d'utiliser Autarkis Persecution.